Si précieuse bienveillance
En peu gens tu vis
Leur apportant la prestance
D’âme qui les remplit

Hommes, femmes, peu importe
Une pensée, un sourire, un mot
Rend le fardeau que tu portes
Moins lourd qu’un sceau

Aujourd’hui encore
Tu m’as prouvé
Et ce, dès l’aurore
Qu’on pouvait donner

Donner sans retour
Soutenir sans béquilles
Recevoir de « l’amour »
Que ton coeur vacille

A la croisée des chemins
Merci d’avoir mis sur le mien
Un homme si bienveillant
Un être si bienfaisant

Même si aujourd’hui
Nos chemins se sont séparés
Un œil veille sur ma vie
Afin de me supporter

Cette rencontre due au hasard
Fait partir de celles si rares
Que durant toute ta vie
Tu puisses être épanouie

Pour voir la toile qui a inspiré ce poème c’est par ici